Le leadership n’a pas pour véritable fondement le pouvoir, mais l’autorité, qui se bâtit sur les relations, l’amour, le service et le sacrifice. C’est ce que l’on apprend dans ce conte captivant qui met en scène Jean Doyon, un homme d’affaires dont la vie apparemment réussie se met à battre de l’aile et qui assiste, à contrecœur, dans un monastère bénédictin isolé, à une retraite d’une semaine ayant pour thème le leadership, où il découvre, à sa grande surprise, que le moine qui dirige le séminaire est un ancien chef d’entreprise et une légende de Wall Street. Rédigé par un conférencier, également formateur-expert dans les domaines du leadership-serviteur et du développement de la conscience collective, « Le serviteur » a déjà touché, aux Etats-Unis, des lecteurs de tous les horizons. Peut-être parce que son message peut s’appliquer à tout le monde, partout, à la maison comme au travail…

Le serviteur, une histoire toute simple au sujet de la véritable essence du leadership, par James C. Huner, éditions du trésor caché, octobre 2009, 182 pages, 16 €.

Accéder au sommaire de la Lettre