A l’ère du numérique, les compétences techniques sont importantes dans le cadre professionnel, mais demeurent insuffisantes si elles ne sont pas complétées par des compétences comportementales appelées « soft skills ».

Les soft skills correspondent à des compétences  difficilement mesurables qui ne relèvent pas d’un savoir-faire technique (maîtrise d’un outil, d’un logiciel, des règles organisationnelles…), mais plutôt d’un savoir-être (comportement, personnalité, …). Ces compétences dites « soft » sont un atout considérable dans un monde économique en perpétuelle évolution dans la mesure où elles permettent aux entreprises d’interagir de manière flexible et efficace avec leur environnement et leurs différents interlocuteurs.

L’étude menée par le le World Economic Forum dans 15 pays, met en lumière les soft skills que les salariés estiment indispensables de posséder d’ici 2020. Le management de problèmes complexes se retrouve ainsi sur la première marche du podium. La pensée critique et la créativité se retrouvent, quant à elles, respectivement à la deuxième et troisième marche du podium. D’autres soft skills sont également citées par l’étude, en voici ci-dessous les plus importantes.

Source : Re.Sources [lien URL] http://resources.grouperandstad.fr/soft-skills-les-competences-du-futur

Par Wassim Mimeche