Le livre de son ex-compagne remet en cause la politique voire la légitimité de François Hollande en tant que président; suffisamment en tous cas pour qu’il choisisse de s’exprimer sur le sujet, en marge d’un sommet de l’OTAN. L’enjeu est de taille : il doit réagir aux attaques mais aussi convaincre des millions de français de la valeur de son engagement. Au-delà des mots, que révèle le langage non verbal de cette intervention ? Décryptage en quelques points.

 

1- La posture

Comme le montre les deux vidéos, M. François Hollande opte pour une posture en extension, mettant de cette manière en avant une forme de « sérieux  renforcé ».  On le voit aussi agrippant le pupitre, geste de protection et de contrôle en langage corporel ; il souhaite ainsi garder la main sur ses émotions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2-  L’expression du visage

Sur la seconde vidéo, le visage du président, presque  craintif au début de l’intervention, se modifie dès qu’il prononce ces mots : « Je n’accepterais jamais que soit remise en cause ce qui a été l’engagement de toute ma vie, je dis bien de toute ma vie  …. » ; il marque une légère pause, son visage devient plus dur (il rougit aussi légèrement, signe de colère qu’il parvient à contrôler),  puis il continue : « … de tout ce qui a fondé ma vie politique ».

Sur la première vidéo, on remarque aussi un pincement de lèvres ; mimique qui se produit lorsqu’on ne souhaite pas divulguer une information et lorsque l’on est dans un contrôle absolu de soi et de sa parole.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3-  Les gestes

La maîtrise de sa gestuelle par François Hollande est grande mais quelques gestes échappent quand même à sa vigilance, exprimant son état émotionnel. D’abord (deuxième vidéo), ce geste de la main, cette main gauche qui se promène toute seule lorsqu’il prononce ces mots « la conception de mon action au service des français » (deuxième vidéo) et qu’il cache soudain. En communication interpersonnelle, cacher ses mains est souvent le signe que l’on ne souhaite pas tout dire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur la même vidéo, il appuie ses propos en réunissant en un cercle le pouce et l’index. Ce geste exprime la volonté de se montrer précis mais aussi de se montrer directif. Ce que l’on remarque cependant, c’est que le geste est furtif et donc  finalement moyennement assumé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les vidéos :