Non classés

Communication et leadership au féminin

publié le

Tous les articles du dossier :


____________________________________________________________________________________________________________

Communication au féminin

Fotolia 21125115 XS1 245x300 Communication et leadership au féminin non classes

En donnant largement la parole aux intéressées dans un climat d’optimisme et de transformation sociale, le 8 mars dernier, la journée de la Femme a occulté un chiffre consternant : celles-ci n’occupent que 4% du temps médiatique. « À raison d’un point d’augmentation en cinq ans, il faudra encore 160 ans pour atteindre, dans la représentation des femmes dans les médias, le pourcentage de 50 % qui est celui de la répartition hommes-femmes dans le genre humain ! » Ce constat lancé en forme de boutade, formulé par la journaliste et membre de l’Observatoire de la paritéCatherine Lamour, avait déjà souligné l’aspect le plus scandaleux de l’inégalité des sexes. Il faut dire que le chiffre laisse songeur : 4% du temps médiatique seulement est dévolu aux femmes. « Dans le journalisme où la profession est pourtant très largement féminisée, les femmes ne sont que 28% à se voir confier le traitement de l’Actualité, sujet noble par excellence », précise Vincent Soulier, dirigeant du cabinet Personnalité, auteur de l’essai Presse féminine : la Puissance frivole.

_____________________________________________________________________________________________________

Blog qui peut : Qui va garder les enfants ?

Qui va garder les enfants ?La question est au bord des lèvres de 99% de nos administrateurs, bien ennuyés par l’inéluctable entrée en force des femmes dans les conseils d’administration.

La chronique de celles qui le valent bien par Laurent Loiseau :

_____________________________________________________________________________________________________

Plafond de verre ou labyrinthe ?

Capture01 200x300 Communication et leadership au féminin non classes

Il n’est que temps de voir notre très masculine Haute Assemblée – le Sénat – se décider à voter, dans le courant de l’été 2010, la loi sur la parité, qui doit, à l’horizon 2016, sortir notre sociologie managériale du Moyen âge. Notre économie se mettra ainsi au diapason des pays européens pour lesquels le débat sur la parité est un vieux souvenir, aussi bien dans les pays nordiques que les pays de culture latine. L’essentiel est que l’électrochoc législatif puisse avoir comme conséquence, à très court terme, une diversification des profils non seulement dans les plus hautes hiérarchies (Conseils d’administration, Conseils de surveillance, Directoires, Présidences ou vice –présidences) mais surtout dans les hiérarchies intermédiaires. Car c’est là où se situe le vivier des trentenaires, au niveau de l’encadrement intermédiaire, dans ces taches d’exécution et d’organisation qui doivent faire d’elles les futurs membres des Comex/Codir.