Non classés

Construire sa légitimité

publié le

Tous les articles du dossier :

___________________________________________________________________________________________________________

Bill et Monica : de l’importance du non-verbal

L’affaire Monica Lewinsky, le scandale qui a failli coûter son mandat à un des présidents des Etats-Unis les plus aimés : Bill Clinton. Jouissant à l’époque d’une autorité morale sans égale, d’un charisme sans faille et d’une popularité à toute épreuve, le voilà rattrapé par de sombres affaires de mœurs…

Laurent Philibert s’arrête un instant sur un moment clé de l’affaire : l’audition de Bill Clinton par l’Independant Counsel, chargé de vérifier la véracité des dires (sous serment) du Président. Dans cette véritable partie de poker menteur menée en direct à la télévision, Bill Clinton connaît la musique et sa parole est maîtrisée.

Mais à y regarder de plus près, son langage non-verbal le trahit : mâchoires serrées, mains closes, regard fuyant… Le diagnostic est formel : il bluffe !

_____________________________________________________________________________________________________

Pouvoir « Pour » et pouvoir « Sur »

Une fois votre nomination effective, et donc votre légitimité rationnelle assurée, la question n’est plus : « comment avoir le pouvoir ?», mais bien plutôt « comment l’utiliser ? ».

Isabelle Benech, formatrice chez Personnalité, a une technique simple : il suffit pour cela de bien distinguer « Pouvoir Pour » et « Pouvoir Sur ». Si le « pouvoir sur » peut fonctionner à court terme, seul le « Pouvoir Pour » peut vous assurer d’être reconnu comme un véritable leader par votre équipe. Vous tirerez le meilleur de vos équipes, et elles vous en remercieront !

_____________________________________________________________________________________________________

Tenir la distance en réunion : la règle des « 3C »

« A table ! » De la tablée familiale du dimanche à la table de réunion, les mêmes problèmes se posent : où se placer ? Quelle place réserver au père de famille ? Comment disposer les invités ?

C’est ce rapport étroit entre pouvoir et disposition spatiale qu’analyse Jean-Paul Bury, journaliste et formateur chez Personnalité. Choisir sa place, c’est choisir entre trois climats de communication bien différents : confrontation, coopération ou collaboration. C’est « la règle des 3 C ».

Voici une technique simple et efficace pour mieux maîtriser vos réunions et installer une situation de communication contrôlée. Après avoir vu cette vidéo, vous ne vous assiérez plus jamais par hasard…

_____________________________________________________________________________________________________

Seul maître à bord après Dieu : l’interview par Personnalité

Une expression consacrée qui reste de toute première importance dans le milieu de l’aéronautique, comme nous l’explique Frédéric Echassoux, officier pilote de ligne.

En vol, la situation est extrêmement particulière. Elle exige des prises de décision rapides, une communication bien rôdée entre les équipes, et surtout la présence d’un chef incontesté. Les questions de légitimité et d’autorité sont donc au cœur du métier de pilote de ligne, toute mise en doute du leader pouvant conduire à une catastrophe.

De ce cas particulier, Frédéric Echassoux en tire quelques enseignements forts utiles pour le monde du management au quotidien.