Articles

« La femme est l’avenir de l’homme… » et pour l’entreprise ?

publié le

edito 3 « La femme est l’avenir de l’homme… » et pour l’entreprise ? articles

En affichage vient de démarrer une campagne d’affichage de l’Union Européenne pour « éliminer les écarts de salaires entre homme et femmes.» Il est vrai que nous sommes loin du slogan « à travail égal, salaire égal. » La moyenne de l’écart en Europe est de 18%. La France fait un peu moins bien (19,2%) et contrairement aux idées reçues, c’est un pays du sud, l’Italie, qui est le moins machiste avec un écart de 4,9%.

En France, plus on monte dans la hiérarchie, plus cet écart augmente : 20% chez les cadres, 7% chez les employés. Sur l’échelle des rémunérations des PDG du CAC 40, le magazine CHALLENGES a étudié les 28 barreaux les plus hauts. Au sommet un homme à 4,279 millions d’€  et pas une femme…

Probablement parce que le monde de l’entreprise est encore très masculin, les femmes,  pour parvenir à y entrer, sont plus diplômées que les hommes  (50% contre 37%). Elles espèrent ainsi pouvoir accéder à des postes de responsabilité et y affirmer leur leadership. Françoise Giroud avait écrit « la femme serait vraiment l’égale de l’homme, le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente ».

Nous n’en sommes pas encore là. Prenez une dirigeante très compétente, Anne Lauvergeon, et observez toutes les gentillesses que lui font hommes politiques et chefs d’entreprise….mais bien sur cela n’a rien à voir avec le fait que ce soit une femme.

Y a-t-il un leadership féminin ? oui répond Mary Williams canadienne co-auteur de l’ouvrage Becoming leader « c’est chasser de leur esprit qu’une leader doit ressembler à George W. Bush ou à un PDG d’une multinationale ». Pour être leader,  il faut trois choses fait-elle valoir :

  • une vision personnelle et inspirante de l’organisation ;
  • avoir des valeurs que l’on exprime par des décisions ;
  • avoir le courage de sortir de sa zone de confort et d’exprimer de nouvelles idées.

Une autre dirigeante canadienne, Fanny Trochon, affirme « la valeur d’une idée compte pour à peine 20% de son succès. Le reste repose sur la capacité à convaincre les gens. »

La  pensée poétique d’Aragon, chantée par Jean Ferrat, selon laquelle « la femme est l’avenir de l’homme » est superbe. Reste à convaincre les dirigeants d’accepter qu’elle soit mise en œuvre ….. dans l’entreprise.

Philippe Leclerc