Articles

Bilan 2014 sur la diversité dans le monde professionnel

publié le

gerer diversite l egalite professionnelle Bilan 2014 sur la diversité dans le monde professionnel  articles

Dans le cadre des travaux de sa commission « Richesse des Diversités », le MEDEF a publié les résultats d’un baromètre de la perception, par les salariés et par les dirigeants, de la réalité de l’égalité des chances en entreprise.

Cette étude, reconduite en 2014 pour la 3ème année consécutive, permet de rendre compte de l’efficacité perçue des politiques menées en matière de diversité ainsi que des priorités d’engagement souhaitées par les salariés du secteur privé en France.

Deux principaux enseignements

1- L’égalité des chances est une priorité

En 2014, l’égalité des chances revient dans le « top 3 » des priorités des salariés français du privé, 87 % des salariés français jugent que l’action de leur entreprise en matière de diversité et d’égalité des chances doit être une priorité

2- Le climat de travail est plus apaisé

Globalement, et malgré le contexte économique qui reste difficile, le climat en entreprise se montre plus tolérant aux différences et semble s’être détendu : 71 % les salariés ont davantage confiance en leur entreprise et ils ne sont que 35 % à penser pouvoir être un jour victime de discrimination dans leur entreprise actuelle contre 39 % l’an dernier.

Diversités et égalité des chances : quels (nouveaux) chantiers pour les entreprises ?

- L’apparence physique
L’apparence physique (le look, la beauté, le poids, la couleur de peau …) prend une importance particulière dans la sphère professionnelle. 22 % des salariés français pensent pouvoir être un jour discriminés à cause de leur apparence physique, contre 15 % l’an
passé.

- L’état de santé
L’état de santé est l’autre aspect qui revient dans ce baromètre. Les personnes souffrant d’un handicap visible ou d’un état de santé altéré durablement affichent toujours l’une des probabilités les plus faibles d’être recrutées, affectées à un poste contact direct avec la clientèle et plus encore d’être promues à un poste à haute responsabilité. Et 36 % des salariés interrogés considèrent qu’il est difficile, pour un salarié, d’aborder sa situation personnelle concernant son état de santé ou son handicap contre 30 % l’an dernier.

- Le Genre
Le genre (hommes/femmes) devient un sujet moins préoccupant que par le passé. 17 % des salariés français pensent pouvoir être un jour stigmatisés à raison de leur genre contre 23 % en 2012.
Mais si la situation globale des femmes semble s’améliorer depuis deux ans en matière de recrutement et d’accès aux fonctions clés, la probabilité de discrimination liée à la situation de famille reste toujours forte chez les femmes. Les salariés français sont 50 % à penser que cette situation est injuste lorsqu’il s’agit d’une femme contre 60 % s’il s’agit d’un homme.

Autant d’éléments dont nous vous invitons à retrouver le détail dans ce document.

Par Wassim Mimeche 

DSC00856 150x150 Bilan 2014 sur la diversité dans le monde professionnel  articles