Articles

L’enjeu de la réunion, c’est le leadership

publié le

La Lettre du Média Acting : Les réunions font l’objet, chaque année, de formations de plus en plus pointues. Quelle est la tendance ?

Isabelle Benech 
: La préparation et le leadership. On se rend compte, dans le monde de l’entreprise, que la grande difficulté est d’anticiper le déroulé d’une réunion. Pour les organisateurs, la réunion reste un passage obligé, une simple étape dans le cours des choses. En réalité, c’est un outil de management qui peut s’avérer périlleux s’il est mal maîtrisé.

LMA : qu’apprend-on lors d’une formation à la réunion ?

IB : À travailler sur les facteurs de motivation des participants. Si 80 % de la réunion se joue dans sa préparation, on peut aisément montrer, grâce à des séquences pédagogiques très parlantes, que les objectifs sont souvent mal cadrés, que les interlocuteurs ne sont pas tous concernés, que les éléments factuels sont insuffisamment renseignés, et, last but not least, que l’on ne sait pas adapter son langage et son comportement à ses interlocuteurs.

LMA : À toujours vouloir s’adapter à son auditoire, ne risque-t-on pas de diluer son leadership ?

IB : Au contraire. Le leadership, ce n’est pas la nécessité d’imposer ses vues, c’est la capacité à fixer et maintenir un cap tout en prenant en compte l’avis des autres. Plus on est au clair avec l’objectif plus on va être en confort dans sa navigation. Encore faut-il savoir verbaliser cet objectif en amont. Durant la réunion, on peut avoir la volonté de conserver une direction, tout en aménageant la route. Tout cela s’apprend : savoir prendre en compte les objections, favoriser l’expression de chacun, faire naître des avantages sur des points sensibles. Souvent, les formations se révèlent une première étape dans la prise de conscience, qui se prolonge par un coaching individuel.

Par Isabelle Benech, responsable pédagogique chez Personnalité

Accéder au sommaire de la Lettre