Articles

Leadership au féminin : qui sont les dirigeantes d’entreprise ?

publié le

Enactus 132 1024x682 Leadership au féminin : qui sont les dirigeantes dentreprise ? articles

Le mercredi 7 octobre 2015 a eu lieu la 4 ème Journée Nationale des Femmes Entrepreneures, à l’initiative du Salon des micro-entreprises (#SalonSME). L’occasion de se pencher sur le portrait de ces femmes dirigeantes : qui sont-elles ? Comment le sont-elles devenues ?  Quelles types d’entreprises dirigent-elles? Quelles sont leurs motivations, leurs obstacles et leur environnement ?

Bien que les femmes représentent 52% de la population française, elles ne sont que 48% à intégrer  la population active, et seulement 14% à représenter la catégorie des chefs d’entreprise.

15% des femmes dirigent une entreprise de plus de 500 salariés et 40% d’entre elles sont à la tête d’une société de moins de 100 salariés.

Plutôt jeunes, elles sont principalement devenues dirigeantes en créant ou en rachetant leur entreprise (44%), par promotion interne (27%) ou par transmission familiale (22%). En revanche, seules 7% des dirigeantes a atteint son poste par promotion externe.

Par ailleurs, on compte plus de femmes dirigeantes dans trois principales régions en France : la majorité d’entre-elles sont en Ile-de-France (24,2% des dirigeantes), (9%) en Rhône-Alpes, et (8,1%) en région PACA.

Le goût d’entreprendre et l’épanouissement professionnel sont les principales sources de motivations pour près de deux dirigeantes sur cinq. Et un tiers d’entre elles estime avoir des difficultés à concilier vie privée et vie professionnelle, ou à ressentir un sentiment d’incapacité.

Le point dans cette infographie :

Portrait robot femmes dirigeantes entreprise F Leadership au féminin : qui sont les dirigeantes dentreprise ? articles

Une autre étude, cette fois ci menée par le  cabinet McKinsey à occasion du Women’s Forum de Deauville, qui s’est tenu du 14 au 16 octobre 2015, montre que la parité entre les hommes et les femmes est vertueux pour la croissance économique. En effet, les femmes ne contribuent aujourd’hui qu’à 37 % du PIB mondial, alors qu’elles représentent 50 % de la population en âge de travailler. La Chine, l’Inde, l’Afrique subsaharienne et l’Amérique latine sont les zones où la parité hommes-femmes se traduirait par les hausses les plus importantes de PIB : entre 12 % et 16 %. Quant à L’Europe de l’Ouest, elle pourrait gagner jusqu’à 9 % de PIB !

C’est dire qu’il devient  plus qu’urgent de réduire les inégalités hommes/femmes dans le monde du travail, d’abord pour des raisons éthiques, mais aussi pour le bien de l’économie mondiale. Telle est la principale conclusion de cette étude menée dans 95 pays représentant 90 % du PIB mondial.  La question que l’on est en droit de se poser, compte tenu de ces éléments d’étude, est : si la parité hommes-femmes est aussi bénéfique pour les  entreprises, pourquoi ne sont-elles pas davantage représentées à la tête de ces dernières ?

Par Vincent Soulier

VS 150x150 Leadership au féminin : qui sont les dirigeantes dentreprise ? articles