Mot-clef: ego casting

Abécédaire du self-branding

publié le

ADubuquoy  portrait BW Abécédaire du self branding actumediaacting

Googliser le consultant en web « deux point zéro », Antoine Dubuquoy suffit à prouver l’efficacité du personal branding. Coach en personal branding au sein du cabinet Personnalité, cet ancien responsable de la publicité d’un grand quotidien national décline un abécédaire de l’eRéputation.


B comme blogueur : Dubuc. C’est l’un de mes noms, sur les nombreux blogs que j’anime, sur le mode pro et perso. Tous les sujets sont bons, pourvu que je donne une image de moi cohérente en séparant clairement les sites de rencontres professionnelles et mon image décalée. Je suis l’exemple de Mathieu Pigasse, associé de la Banque Lazard et par ailleurs fan des Clash et propriétaire des Inrocks. Sur le net, pas de confusion entre ses activités.

C comme contenus : publier. C’est l’obsession du blogueur. Car pour être reconnu par ses pairs, il faut donner avant de recevoir : articles, conseils, stories, veilles, analyses, contenus ludiques. Les contenus produits finissent par dessiner un profil qui doit être consolidé en permanence et qui sera le prétexte à tisser un maillage de « rétroliens ».

G comme Geek : Comme tous les serial-networkers, j’ai 500 contacts à mon actif sur Viadéo, plusieurs milliers à travers mes blogs. Du coup, mon activité est devenue chronophage. Elle réclame une double compétence éditoriale et technique. Pour bâtir le profil idéal, sur internet, il faut rédiger des articles pertinents et comprendre la finalité de chaque réseau. C’est à ce prix que l’on peut profiter à plein des fonctionnalités des réseaux sociaux.

E comme Ego-casting : bâtir son eRéputation, cela a d’abord été pour moi une excellente thérapie. Mais il a fallu accepter de m’exposer. Partager un jardin secret… avec quelques milliers d’internautes. La curiosité, c’est le principal atout de celui qui cherche à construire son personal branding. Vouloir bâtir « un endroit bien à soi », comme le prétend NKM  –  Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre la plus geek – est un vœu qui doit être perçu au second degré !

F comme filtrage : c’est l’axiome du personal branding. Il faut organiser des cercles de filtrages afin de construire une image de soi cohérente. Cela me rappelle ce dessin très connu de Paul Steiner paru en 1993 dans le New Yorker : il  montre un chien devant un ordinateur qui regarde un autre chien et lui dit d’un air conspirateur : « Sur Internet, personne ne sait que tu es un chien. » Filtrer et segmenter, c’est le secret de la construction de son image.

L comme Longue traîne : je suis un adepte de la théorie de Chris Anderson, qui date de 2004. Les produits qui sont l’objet d’une faible demande, ou qui n’ont qu’un faible volume de vente, peuvent collectivement représenter une part de marché égale ou supérieure à celle des best-sellers. Résultat : à force d’apparaître dans d’innombrables blogs, j’ai fini par être repéré par le magazine Stratégies. Je suis alors passé de l’autre côté du miroir, et ma parole a commencé à être accolée à celle des experts.

M comme marque : lire Tom Peters était un préalable à la compréhension du personal branding. Il m’a permis de comprendre mon positionnement et, in fine, la vraie problématique de mon parcours : faire en sorte que les gens qui entendent parler de moi puissent identifier un profil différent de ma première vie passée dans la vente d’espace publicitaire. Cela m’a pris un certain temps, pour ne pas dire un temps certain.

V comme Viadéo : LinkedIn et Viadéo ont toute mon attention. Viadéo est parfait pour la France, LinkediIn pour l’international. Mais ces réseaux professionnels n’offrent un intérêt particulier que si les profils sont très renseignés. Dès lors que l’on enrichit la base régulièrement, Google fait ressortir les profils avec un excellent rendement. Il faut impérativement s’en occuper…même lorsqu’on ne recherche pas de boulot !

Télécharger le programme du coaching en Personal Branding proposé par Personnalité et Antoine Dubuquoy

Accéder au sommaire de la Lettre